Menu

Honoraires

Les honoraires de Maître Anne Christine MAILLARD sont fixés en toute transparence avec le client, conformément aux règles déontologiques de la profession d’Avocat.

A l'issue du premier rendez-vous, Maître MAILLARD définira avec son client les modalités de son assistance.

Celle-ci peut être d'ores et déjà apportée lors de ce premier entretien, auquel cas, la consultation est facturée à l'issue du rendez-vous, en fonction du temps passé et selon la difficulté des questions posées, sur la base d'un tarif horaire fixé entre 180 euros H.T. et 250 euros H.T..

Lorsque la mission nécessite des travaux supplémentaires, Maître MAILLARD adresse, par une lettre de mission matérialisant la prestation proposée par le cabinet ainsi que son mode de rémunération, en s’attachant à promouvoir la forme d’honoraires adaptée à la situation du client.

Les honoraires peuvent revêtir les formes suivantes:

L’honoraire « au temps passé » :

Le montant des honoraires est fonction du temps passé par l’avocat et de son tarif horaire (entre 180 euros H.T. et 250 euros H.T.). Lorsque cette formule de rémunération est adoptée, la lettre de mission précise le nombre prévisionnel d’heures nécessaires au traitement du dossier, un décompte du temps consacré à l'affaire est tenu à disposition du client.

Les honoraires au forfait :

Dans ce cas, un montant fixe est versé pour l'ensemble de la procédure. Ce système de fixation des honoraires est particulièrement adapté aux affaires pour lesquelles le cabinet est en mesure d’estimer par avance le temps nécessaire au traitement du dossier.

L’honoraire « de résultat ».

Lorsque la lettre de mission le prévoit, un complément de rémunération, basé sur l’obtention d’un résultat précis pour le client, peut venir s’ajouter à un honoraire « minimum » forfaitaire. L’honoraire de résultat ne peut cependant être le seul mode de rémunération de l’avocat.

Protection juridique : si vous bénéficiez d’une assurance protection juridique dans le cadre d’un contrat d’assurance, les honoraires Maître MAILLARD peuvent être pris en charge, partiellement ou intégralement, par votre compagnie d’assurance. Malgré cette prise en charge financière, le client demeure libre de choisir son avocat.

La lettre de mission est adressée au client, en double exemplaires, afin de lui laisser un temps de réflexion nécessaire avant d'accepter les conditions financières de la mission de l'avocat. Un des exemplaires revêtu de la signature du client est retourné au cabinet, l'autre exemplaire est destiné à être conservé par le client.